"Un Corridor sans nouvelle infection, sans discrimination, sans décès lié au VIH
et sans entrave à la libre circulation des personnes et des biens ."
RAPPORT GÉNÉRAL OCAL 2014

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

REMERCIEMENTS

Ce rapport a été rédigé avec l’appui et la contribution d’un certain nombre d’organisations. L’OCAL voudrait remercier le Fonds Mondial et l’ONUSIDA pour leurs appuis financier et technique.

Nos remerciements vont également à l’endroit des Gouvernements des cinq pays membres du Corridor Abidjan –Lagos (Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Nigeria), à la Commission de la CEDEAO (Commissaire aux Infrastructures, Département Transports et Télécommunications), à la Banque mondiale et au Fonds Mondial.
Au CCM régional, son Présidium et son Secrétariat qui ont fourni le leadership, les conseils et les commentaires constructifs tout le long du processus.

Au Comité Directeur de l’OCAL pour la conduite éclairée, au Secrétariat Exécutif pour sa mobilisation exceptionnelle, aux sous récipiendaires : les 08 CFLS et Unités d’Informations, SWAAN, TIERS, ESEDD, BESYP, FAMME, MEN’S, PROLINK, CEPEHRG, MIGRONS, RAP et ses Sous sous-récipiendaires qui ont mis en œuvre les activités du projet rapportées par le présent document, aux Agences d’exécution, aux Points Focaux des Administrations des Douanes, Police, Ports, Travaux Publics, Unités Focales de Lutte contre le Sida, Coordonnateurs et Agents de collecte aux frontières et toutes les structures impliquées dans la mise en œuvre du projet.

Nous remercions enfin les acteurs de la réponse nationale des pays membres de l’OCAL, à savoir les Comités/Conseils Nationaux de lutte contre le Sida, les Programmes Nationaux, les Ministères en charge de la Santé et de la lutte contre le Sida de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin et du Nigéria, les Unités de coordinations du PFCTAL des cinq Pays et les comités Nationaux de Facilitation du commerce et du Transport des cinq pays.

Idrissa KONE
Secrétaire Exécutif de l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos (OCAL)

INTRODUCTION

L’Organisation du Corridor Abidjan – Lagos (OCAL) met en œuvre deux projets majeurs, l’un dans le domaine du VIH avec le financement du Fonds Mondial et l’autre dans domaine de la facilitation du commerce et du Transport avec le financement de la Banque Mondiale.

S’agissant du volet VIH, l’OCAL exécute un projet intitulé Mécanisme de Financement Transitoire (MTF), dont la mise en œuvre a commencé depuis janvier 2013.
Les cibles du projet sont principalement, les professionnels (le)s du sexe ; les clients des professionnels (le)s du sexe : routiers et apprentis, coxers, corps habillés, autres populations mobiles ; les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH) ; les personnes vivant avec le VIH, les usagers de drogues par voie intraveineuse (UDI).

Ce projet vient d’achever sa deuxième année de mise en œuvre qui couvre la période de janvier à Décembre 2014. Sur cette période, les activités ont été menées sur dix (10) mois pour douze (12) mois prévus. Les activités ont connu un arrêt au 31 août 2014. L’accord pour l’utilisation des fonds du Fonds Mondial n’a été donné par le bailleur que le 21 octobre 2014. C’est-à-dire près de deux mois après l’arrêt des activités.
De manière générale, les activités se sont bien déroulées et les résultats dans l’ensemble sont satisfaisants et dénotent d’une amélioration de la performance du projet par rapport au année précédent.

En ce qui concerne le volet facilitation du Commerce et du Transport financé par la BM, l’OCAL est chargée de mettre en œuvre un programme de lutte contre le VIH, et de faire le suivi et évaluation du Projet de Facilitation du Commerce et du Transport sur le corridor Abidjan-Lagos (PFCTAL). Ce projet de six ans structuré en deux phases (APL 1 et APL 2) et qui a démarré en Août 2010 pour les pays de l’APL 1 (Ghana, Togo, Bénin) dont il se trouve à sa quatrième année de mise en œuvre et à sa deuxième année pour la Côte d’Ivoire (APL 2) qui a démarré en Octobre 2012.
Ce projet vient d’achever son premier semestre de la quatrième année qui couvre la période de juillet - Décembre 2014.

La revue à mi-parcours du projet intervenue en Mars et Avril 2013 pour les pays de l’APL1 a permis de mettre en exergue les performances obtenues et les défis à relever pour l’atteinte de l’objectif de développement du projet. En effet Par rapport aux objectifs, malgré les contraintes rencontrées, les résultats de la plupart des indicateurs sont encourageants.

Le présent rapport présente les activités réalisées et les principaux résultats obtenus au cours de la période de janvier à Décembre 2014 ainsi que les difficultés rencontrées, les défis et les priorités du semestre prochain. Les résultats de PFCTAL seront ceux du dernier semestre de mise en œuvre qui est la dernière photographie générale des résultats de ce projet.

[...]


Télécharger