"Un Corridor sans nouvelle infection, sans discrimination, sans décès lié au VIH
et sans entrave à la libre circulation des personnes et des biens ."
ENQUETE SUR L’INDUSTRIE DU TRANSPORT AU TOGO

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

SECRETARIAT EXECUTIF DE L’ORGANISATION DU CORRIDOR ABIDJAN-LAGOS

ENQUETE SUR L’INDUSTRIE DU TRANSPORT AU TOGO

Dans l’optique d’améliorer la compétitivité du commerce et des services de logistique du Togo, la Banque Mondiale en accord avec le Gouvernement Togolais, a décidé de conduire une enquête sur l’industrie du transport au Togo. L’objectif de cette enquête est de faire l’analyse de la situation du secteur du transport au Togo en vue de sa professionnalisation. Cette enquête est confiée à l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos (OCAL) en association avec l’Ecole Nationale Supérieure de Statistiques et d’Economie Appliquée de Côte d’Ivoire (ENSEA).

L’objectif général de cette enquête est de mieux cerner le secteur du transport au Togo pour une éventuelle professionnalisation. L’objectif spécifique est de décrire l’organisation du secteur des transports de marchandises, d’en comprendre le fonctionnement de manière à identifier les moyens à mettre en œuvre pour le rendre plus performant. De façon spécifique, il s’agit de fournir des informations sur :

  • les caractéristiques des entreprises de transport : forme juridique, activités principales et annexes, liens avec d’autres compagnies, moyens, localisation et ancienneté ;
  • la flotte : nature et structure de la flotte, politiques d’achat et de renouvellement, politiques de financement ;
  • le personnel : composition (management, administration, chauffeurs et mécaniciens) et taille de l’effectif, structure d’âge et de genre, niveaux de formation, niveaux de salaire ;
  • les modes d’accès au fret ;
  • les prix, les coûts et l’exploitation des véhicules ;
  • la position des entreprises du secteur sur les enjeux auxquels elles sont confrontées, et leur capacité à s’engager dans le processus de réforme.

L’enquête présente un volet quantitatif et un volet qualitatif. La partie quantitative consiste à collecter des informations auprès des opérateurs de transport de marchandises à l’aide d’un questionnaire. Cette phase permettra de collecter des informations sur les caractéristiques, le fonctionnement et les contraintes des entreprises de transport. Le volet qualitatif consiste à mener une série d’entretiens avec les acteurs du secteur. Il permettra de comprendre la sociologie du secteur.

L’enquête durera dix semaines, du 9 Mai au 15 Juillet 2016, et se fera auprès des transporteurs, des camionneurs, des commissionnaires agréées en douane, des consignataires, des manutentionnaires et se déroulera à Lomé, et aux postes frontaliers de Kodjoviakopé (Togo-Ghana), SanveeCondji (Togo-Bénin) et Cinkansé (Togo-Burkina Faso).

Une réunion de lancement de ladite enquête a eu lieu à Lomé le vendredi 27 Mai 2016. Elle a été présidée par le Directeur des Transports Routiers et Ferroviaires du Togo, en présence d’une centaine de participants composée en majorité des acteurs du secteur des transports au Togo.


Galerie d'images