"Un Corridor sans nouvelle infection, sans discrimination, sans décès lié au VIH
et sans entrave à la libre circulation des personnes et des biens ."
AVIS DE RECRUTEMENT : SECRÉTAIRE EXÉCUTIF

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

N° 04/12/2013/OCAL/SE/UPM

Date : 12 Décembre 2013

1. Identification du Poste

Poste  : Secrétaire Exécutif
Durée du contrat  : Trois (03) ans renouvelables
Date d’entrée en fonction  : 01 Avril 2014
Lieu du travail  : Cotonou

2. Contexte

L’Organisation du Corridor Abidjan–Lagos (OCAL) est une organisation intergouvernementale sous régionale qui mène des activités d’intervention de lutte contre le VIH/SIDA et de facilitation de la libre circulation des personnes et des biens dans cinq pays Ouest africains : la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin et le Nigeria. Elle a été mise en place en novembre 2002 par les Chefs d’Etat des 5 pays afin d’apporter une réponse à l’épidémie du VIH/Sida dans le Corridor de migration Abidjan-Lagos sur la base d’une Déclaration Commune en date du 30 avril 2002.

Le mandat de l’OCAL est d’être une institution sous régionale engagée dans la prévention, la prise en charge et le traitement des IST/VIH/SIDA et dans la facilitation de la libre circulation des personnes et des biens.

Sa mission est de :

  • accroître l’accès aux services de prévention, et de prise en charge du VIH/Sida afin de réduire la morbidité et la mortalité au sein des populations mobiles et les personnes en contact avec elles ;
  • coordonner en un système cohérent et efficace les stratégies et les politiques de lutte contre les IST/VIH/SIDA et de libre circulation des personnes et des biens le long dudit corridor et d’impulser dans le même temps lesdites politiques ;
  • coopérer avec toute organisation internationale, régionale ou sous-régionale et particulièrement avec la Banque Mondiale, l’ONUSIDA, le Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, la CEDEAO/OOAS, l’UEMOA, la Commission Economique des nations unies pour l’Afrique, l’Union Africaine, le NEPAD, etc.

L’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos bénéficie de l’appui financier de deux partenaires importants : la Banque Mondiale et le Fonds Mondial de lutte contre le Sida la Tuberculose et le Paludisme. L’ONUSIDA est le partenaire technique principal de l’Organisation depuis sa création en avril 2002.

Pour animer son Secrétariat exécutif, l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos est dirigé par un Secrétaire Exécutif placé sous la tutelle du président du Comité Directeur du Projet (CDP) à qui il rend compte.

3. Description des tâches

Sous la responsabilité directe du Président du Comité Directeur de l’OCAL, l’intéressé (e) aura pour missions principales d’/de :

  • assurer le bon fonctionnement de l’organisation et mobiliser des ressources pour sa pérennisation
  • superviser la préparation et la mise en œuvre des projets
  • superviser les activités du personnel du Secrétariat exécutif 
  • préparer le plan stratégique multisectoriel (Santé, Transport) de l’organisation ainsi que les plans Opérationnels et mobiliser les ressources nécessaires à leur mise en œuvre
  • assurer la liaison avec les autorités des pays membres, les partenaires, l’Organe Directeur de l’OCAL ainsi que la coordination des activités au niveau des cinq pays
  • établir des rapports d’avancement périodiques de toutes les activités et les soumettre à l’Organe Directeur et aux partenaires
  • faire auditer les comptes et participer à l’évaluation des différents projets

4. Qualifications et qualités requises

  • être titulaire d’un Master ou d’un Doctorat ou tout autre diplôme équivalent en médecine/ santé publique, gestion, économie ou en sciences sociales ;
  • avoir au moins 10 ans d’expérience dans la conception, la planification, l’exécution et la gestion de projets de développement dans un pays de l’Afrique de l’Ouest ; Une expérience reconnue d’au moins 5 ans dans la planification, l’exécution et la gestion de projets régionaux serait un atout ;

5. Profil recherché

  • être ressortissant de la Côte d’Ivoire ;
  • avoir travaillé dans le secteur de la santé (une expérience professionnelle acquise dans les activités transfrontalières domaine des IST/IH/SIDA auprès des MARPS sera particulièrement appréciée) ;
  • avoir une expérience dans la facilitation de la libre circulation des personnes et des biens ;
  • avoir l’expérience de la collaboration avec les partenaires au développement et la mobilisation des ressources financières auprès des bailleurs ;
  • avoir une excellente connaissance des procédures du GFATM et de la Banque Mondiale ;
  • être capable de rédiger des rapports ;
  • faire preuve d’un esprit d’équipe et de leadership ;
  • avoir une expérience indiscutable de la communication orale et écrite ;
  • posséder des compétences en matière d’encadrement et être apte à travailler dans un milieu multiculturel/multi pays et à résoudre des conflits ;
  • parler et écrire couramment et obligatoirement le français et l’anglais ;
  • maîtriser les outils de bureautique
  • maîtriser les procédures et politiques du système des Nations Unies, et des principaux bailleurs.

Les candidats intéressés doivent envoyer un curriculum vitae, une lettre de motivation, une copie des diplômes et titres obtenus, trois références professionnelles, et les prétentions salariales à ci.recruitment@deloitte.com au plus tard le vendredi 27 Décembre 2013 à 10heures (Temps Universel).

Seuls (es) les candidats (es) présélectionnés (es) sur la base de l’étude de leur dossier seront contactés (es) pour la suite de la sélection.


Télécharger